mercredi 1 juin 2016

Bayer-Monsanto un mariage qui menace la santé des humains et la sûreté de la planète.

La nouvelle entité "décidera de ce que le consommateur trouve sur sa table", assure M. Contiero, car elle "sera capable d'imposer aux agriculteurs quoi planter et comment le faire pousser", avec des offres tout en un, intégrant graines et produits chimiques à appliquer.
Avec cette acquisition, Bayer "va dans le sens contraire des débats mondiaux actuels" sur une alimentation plus saine, confie à l'AFP Renate Künast, ancienne ministre de l'Agriculture et membre des Verts, dans l'opposition allemande.
Et d'avertir contre la tentation d'un revirement politique sur la question du glyphosate, herbicide polémique contenu dans le Roundup de Monsanto et dont une éventuelle interdiction divise les membres de l'UE. En Allemagne, le SPD pousse le gouvernement à s'abstenir officiellement, et de nombreuses chaînes de bricolage ont banni la substance, soupçonnée d'être cancérogène.
Si le produit passe sous bannière allemande, Mme Künast craint que les sociaux-démocrates ne retournent leur veste et "se laissent influencer par Bayer".

1 commentaire:

  1. une histoire sans fin. je crains que toutes tes petites abeilles se retrouvent un jour avec une croix dessus.

    RépondreSupprimer